Così fan tutte retoqué pour racisme à Los Angeles

Par Laurent Bury | mar 18 Février 2020 | Imprimer

Certes, a priori, on voit mal le rapport entre Così fan tutte et l'univers d'Autant en emporte le vent. Enfin, Scarlett-Fiordiligi contre Melanie-Dorabella, se chamaillant pour savoir qui aura Ashley-Ferrando et Rhett Butler-Guglielmo, pourquoi pas. Sauf que, du coup, Despina devient presque inévitablement Mamma, la nourrice noire de Scarlett. Et là, ça ne va plus du tout. Quand il s'agit de donner des leçons au reste de la planète, les Etats-Unis sont toujours prêts, donc évoquer sur la scène lyrique une époque où l'esclavage était couramment pratiqué sur le territoire américain, c'est exclu, c'est horrible, c'est mal, c'est pas beau. Il y avait pourtant une Despina « ethnique » en la personne de Jennifer Lindsay, donc on aurait évité déjà l'autre grand crime de l'opéra aujourd'hui, le blackface. Mais qu'importe, la production que prévoyait de monter fin mars le Pacific Opera Project à Los Angeles va passer à la trappe, ou du moins le concept initialement prévu par le metteur en scène Josh Shaw va subir une modification considérable : de l'époque de la guerre de Sécession, la production va reculer dans le temps, pour arriver presque un siècle en arrière. C'est désormais en 1776 que le Così  californien se déroulera, en un siècle où l'esclavage n'était apparemment pas un problème, et qui se trouve aussi, heureux hasard, être celui de Mozart. Autrefois, quand Verdi était obligé de transposer Traviata sous Louis XIII ou de délocaliser Un ballo in maschera en Amérique du nord (!) plutôt qu'en Suède, on appelait ça de la censure. Maintenant, ça s'appelle du politiquement correct.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.