Stéphane Lissner : « le protocole de réouverture des théâtres est impraticable »

Par Yannick Boussaert | mar 05 Mai 2020 | Imprimer

Stéphane Lissner l’énonce avec force, il n’y aura pas de faillite de l’Opéra de Paris. C’est ce qu’il a déclaré dans la matinale de France Inter. Il est assuré du soutien de l’Etat. Pourtant il estime que la mission de service public de l’institution sera surement appelée à évoluer. C’est une conséquence de la crise, qui vient aggraver la situation budgétaire (grève contre la réforme des retraites) et le désengagement de l’Etat au cours des 20 dernières années explique-t-il. « La culture est cruciale. Comme la santé, comme pouvoir se nourrir,» a-t-il encore déclaré. Pour autant, il juge le protocole proposé au chef de l'Etat dont nous parlions ici « impraticable » pour le public, les artistes et les salariés de l’Opéra de Paris : impossible de supprimer les entractes (il donne l’exemple des 5 heures, avec entractes, de Tristan und Isolde) ; 2700 personnes à Bastille, aux toilettes, les musiciens dans la fosse, les choristes sur scène etc. Stéphane Lisnner ne voit donc pas de réouverture de l’Opéra de Paris tant que la situation sanitaire n’évoluera pas. Il se refuse à faire de l’opéra « au rabais ». Aussi, il étudiera avec le Conseil d’Administration l’option de fermer l’Opéra avant 2021 pour avancer sur les travaux prévus. Enfin, au le lendemain de ce qui aurait du être la première de la nouvelle production de Die Walküre, Stéphane Lissner indique que les décors n’ont pu être achevés, encore moins ceux des deux dernières journées. Si la situation perdure c’est la reprise à l’automne qui sera impossible, nonobstant l'évolution de la crise sanitaire.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager